eBook gratuit / eBook payant : une question d’éthique avant tout.

Les eBooks que nous vous proposons sont payants, pourquoi ?

La réalisation d’ eBooks est rendue possible grâce au travail des auteurs, des historiens, des graphistes, des informaticiens, des studios photos et de vos serviteurs, qui passent beaucoup de temps en création, mise au point, rencontres, recherches … pour harmoniser  le travail de chacun. La réalisation de chacun de ces livres numériques présents sur ce site, à nécessité un investissement, aussi est-il logique que le travail de toutes les personnes participant à cette réalisation soit rémunéré  avec une marge  suffisante pour permettre à la société d’exister. Vous n’êtes pas sans savoir que tout travail mérite salaire, le votre comme le notre. C’est ainsi que fonctionne toutes les sociétés de par le monde. En échange du paiement des livres électroniques qui figurent sur le site d’eBook en poche, nous avons une obligation : celle de proposer des produits de qualité ; ce qui dans notre cas, ne résulte pas du plagiat de textes existants, écrits dans le passé par d’autres auteurs. S’agissant d’Histoire, les événements et les faits que nous décrivons, reposent sur une vérité historique avérée et généralement admise par la communauté des historiens. Les prix que nous proposons reposent sur une réalité économique, en dessous de laquelle nous ne pourrions pas exister et qui, vous le remarquerez, sont très inférieurs à ce que vous pouvez parfois trouver.

Ce qui est gratuit peut représenter un leurre pour différentes raisons, qu’il ne nous est pas possible de détailler ici de façon exhaustive. Voici tout de même quelques pistes. Cette gratuité peut reposer sur la reprise de textes anciens tombés dans le domaine public. Elle est alors justifiée car elle permet la sauvegarde de données existantes depuis un grand nombre d’années. Ces données servent alors aux chercheurs contemporains pour leur permettre de faire une mise à jour des connaissances, en s’appuyant sur ces documents. Cette gratuité peut également reposer sur l’obtention d’aides financières, ou sur des intérêts particuliers qui peuvent s’additionner ou non avec des intérêts commerciaux. Cela peut être aussi le résultat du  travail d’amateurs sincères, qui ont d’autres sources de revenus pour vivre et qui veulent faire partager leur passion. Dans tous les cas, et dans tous les domaines, il est toujours bon  pour chacun de vérifier la provenance du document et de se poser les bonnes questions : quelle est la source de ce texte ou des ces illustrations ? à quelle époque remontent  t’ils ? dans quel but sont-ils publiés aujourd’hui ? S’agissant de la divulgation de l’Histoire, la gratuité peut entraîner dans certains cas une incertitude quant à la justesse ou à la pertinence  de ce qui est proposé. Cela peut aller dans des cas extrêmes jusqu’à la manipulation.

Dans tous les cas, nous sommes éditeurs. Notre métier est de permettre la publication d’un savoir  dans le domaine de l’Histoire. N’ayant pas trouvé la possibilité de vivre de l’air du temps, nous devons pouvoir vivre à partir de notre savoir faire et de notre travail. La véritable question n’est pas celle de la « gratuité », mais celle du « juste prix » que l’on doit proposer en échange d’une prestation de qualité. Nous nous inscrivons dans cette juste démarche et nous faisons tout notre possible pour fournir un travail sérieux, vrai, sincère, intelligent et au meilleur coût.